La Symphonie pastorale Imprimer Envoyer

La Symphonie pastoraleLa Symphonie pastorale, première publication en 1919.

- Il ne faut pas chercher à m'en faire accroire, voyez-vous.
D'abord parce que ça serait très lâche de chercher à tromper une aveugle... Et puis parce que ça ne prendrait pas, ajouta-t-elle en riant. Dites-moi, pasteur, vous n'êtes pas malheureux, n'est-ce pas ? Je portai sa main à mes lèvres, comme pour lui faire sentir sans le lui avouer que partie de mon bonheur venait d'elle, tout en répondant : - Non, Gertrude, non, je ne suis pas malheureux. Comment serais-je malheureux ?

© Gallimard