Si le grain ne meurt Imprimer Envoyer

Si le grain ne meurtSi le grain ne meurt, première publication en 1926.

Le motif secret de nos actes, et j'entends : des plus décisifs, nous échappe ; et non seulement dans le souvenir que nous en gardons, mais bien au moment même.
Sur le seuil de ce que l'on appelle : péché, hésitais-je encore ? Non ; j'eusse été trop déçu si l'aventure eût dû se terminer par le triomphe de ma vertu. -que j'avais déjà prise en dédain, en horreur. Non ; c'est bien la curiosité qui me faisait attendre...

© Gallimard